Skip navigation

Archives Mensuelles: mai 2009

Voici la série "BLEU SECRET" que j’ai exposées sur la rue St-Joseph dans le cadre du Carrefour International de Théâtre de Québec. Elles se sont retrouvées dans la vitrine de la Casbah sur la rue St-Joseph, dans la section Noctambleu du parcours Où vas-tu quand tu dors en marchant.

Le band de Québec Who are you est passé par Le Cercle le 21 mai dernier. J’ai enfin eu la chance de pouvoir apprécier leur musique live et bien sûr de prendre quelques photos. Allez écouter des extraits de leur musique sur leur page MySpace. Ça vaut la peine.

I was lucky enough to go to a Who are you gig last may 21st happening at Le Cercle in Quebec city. Check them out on their Myspace page, it’s worth your time. I could take some pictures of the show, too.

Un autre shooting pour un portrait, cette fois-ci avec nulle autre que Joelle Bond, mêmes initiale que le célèbre agent secret, mais attention, Bond est ici prononcé "bonde", et elle est comédienne, pas agent du MI6 (quoi que ça fitterait, non?). La lumière était au rendez-vous, la chaleur aussi (un vraie journée d’été), sans parler du photogénisme. Non mais, comment rater son coup avec cette affaire-là? :)

Another portrait shoot, this time with none other than Joelle Bond, same initials as the famous secret agent, but wait, Bond here is pronounced… well, if you don’t speak french this is useless. She’s an actress, not an MI6 agent (still…). Lots of light and warmth today in my homemade studio. And a very photogenic girl. I mean, how can you possibly go wrong with that? :)

Quelques prises d’une générale d’un spectacle de baladi au MCQ. Et oui, je sais, elle a bien un chandelier sur la tête.

Some shots of a baladi show at the MCQ. And yes I know, she really has a chandelier on her head.

Et voici mon meilleur pote, Phil.

And this is my best bud, Phil.

Un break bien mérité à la Gran Voile de Kamouraska. Grands vents, silences, espaces, thé et lecture. La plupart du temps les pieds dans les pantouffles dans le solarium vue sur le fleuve. Sinon, promenades sur la grève ou dans les bois. Je n’ai pratiquement pas touché à l’appareil photo, sauf un soir après le coucher de soleil. J’ai planté mon trépied dans la boue fraîche d’une marée basse et j’ai pris quelques paysage en écoutant du Sigur Ros. Bref, le bonheur. :)

A well deserved break at La Gran Voile in Kamouraska. Huge winds, silences, spaces, tea, books. Feets tucked in slippers most of the time in a solarium with a view on the St-Lawrence River. Or nice walks on the shore or in the woods. I almost never used my camera, except on one evening, after sunset. I planted my tripod in the fresh mud left there by the tides and I shot a few landscapes, listening to Sigur Ros. In short, happiness. :)

Je l’avoue, je suis un fan de cette tendance. Je l’ai découverte dans mes débuts minimaliste et elle se retrouve maintenant fréquemment dans mes compositions. Je parle du negative space (à défaut d’un terme exact en français, quelqu’un peut m’aider? "Espace négatif" sonne un peu étrange), qui consiste à laisser une très large surface de la composition complètement vide et libre de tout détail. Il en résulte une image où le "vide" devient pratiquement le sujet principal. Il peut en ressortir beaucoup de choses, comme l’isolement, mais aussi l’onirique, l’imaginaire, quelque chose qui est là tout en étant invisible. Une photo devient doublement intéressante lorsqu’elle nous fait voyager au-delà de son cadre.

I love using negative space. I began using this composition style when I was into minimalism photography. If you’re not familiar with it (I’ll try my best to describe it in english), using negative space means leaving most of the photography empty, but not completely. This negative space becomes the main subject of your composition, and at the same time, it puts a lot of emphasis of what’s actually on the picture. This can make an otherwise very ordinary picture become very powerful and meaningful. A lot of things can be felt from negative space, like loneliness, silence, but also imagination, dreams, and ghosts. A photography becomes twice as interesting when it makes you go beyond its borders.

Quelques photo de la compositeur-interprète Melody et sa première prestation en public au Cercle à Québec. Dans le cadre d’une soirée réunissant également Feathership et Éléphantine de Maréal, organisée par le fantastique Monsieur Menoum, Marc Beaudet. (Autres photos bientôt)

Some photos shot during the very first gig of Melody, an singer/composer from Québec city. This evening also featured Feathership and Elephantine from Montreal, produced by Mister Menoum (Marc Beaudet). (more pics soon)

Voici quelques images d’Eléphantine

Here are some pics of Eléphantine

Dans le cadre d’un shooting pour la fête des mères au MCQ. Un studio temporaire a été installé dans le hall du Musée. On offrait une photo gratuite des mamans avec leurs enfants. L’activité fut des plus populaires. Les gens passaient les uns après les autres pour se faire photographier. C’est ce qui s’appelle faire de la photo à la chaîne. :) Setup de flash des plus simpliste; deux têtes avec des softbox, un à ma gauche et un à ma droite derrière moi un peu plus haut que la caméra. Et un fresnel pour le fond. C’était amusant de voir les traits de famille, l’un après l’autre. Certains se ressemblent vaguement, d’autre sont de vraies copies conformes. En tout cas les gens se sentent beaucoup plus à l’aise à la caméra lorsqu’ils sont ensemble, et peuvent s’appuyer l’un sur l’autre. Le naturel apparait en un clin d’oeil.

The MCQ was offering a free portrait for Mother’s day. A temporary studio was built in the hall, a simple orange backdrop and three strobes (two softboxes and one honeycombed light for the background). The thing turned out to be quite popular. It felt a bit like "photo factory", as people went by one after another at a very quick pace. It was quite interesting to se all those family traits. Some were vaguely resembling each other, and some other looked like exact copies. I realized that people are much more confortable in front of the camera when they are with friends or loved ones. As soon as you tell them to "show the love", they relax and smile instantaneously.

Je prendrai cet été les photos pour les activités de la Fête nationale du Québec dans la Capitale, organisé par la SNQC (Société Nationale des Québécois et des Québécoises de la Capitale). Je me suis rendu récemment à la première conférence de presse de l’évènement, qui réunissait plusieurs artistes connus, dont Loco Locass, Mara Tremblay, Daniel Boucher, Boucar Diouf, Richard Séguin, etc. J’ai connu pour la première fois ce que c’est que de se battre à travers une foule d’autres photographes et caméramans pour une prise de vue, l’endroit étant très étroit et ce dernier rempli de têtes d’affiche. J’ai appris deux choses: être grand est un avantage en photographie, et être contorsioniste aussi. J’ai utilisé un grand-angle (évidemment) et un flash parfois diffusé et parfois bouncé sur le plafond blanc. Et puis, c’est cool de travailler pour une organisation qui s’affiche ouvertement souverainiste. :) J’aurais aimé ça prendre René en photo.

This summer, I’m the officiel photographer of an event in Quebec city called la Fête nationale du Québec dans la Capitale (SNQC). Recently I’ve been mandated to take pictures of their first press conference, gathering many famous artists from Quebec and (mostly of course) Montreal. For one of the first time, I had litterally to fight against other photographers and cameramans to have a shot at the ongoing show. But hey, a small, constricted place filled with famous faces, you do you expect. :) I learned two things from this experience: being tall, and being flexible, help a lot when you’re a photographer. I used a wide-angle lens (duh) since I was, like, unbelievably close, and a bounced flash, mostly on the white ceiling (very handy).

Prendre en photo des marionnettistes! Capturer les visages derrière les marionnettes s’est avéré un défi et une tâche des plus bidonnante. Jugez-en par vous même. :)

Taking pictures of puppeteers, what a wonderful job! It was amazing to catch all those human expressions hidden behind the puppets. Check it out.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.